Le travail des 5A s’inscrit dans le cadre d’un atelier artistique mené par Claire Sauvajon, chorégraphe et Ariane Dreyfus, écrivain. Il s’est également nourri d’un itinéraire de découverte centré autour de 2 disciplines : arts plastiques, français.

Cet atelier s’est déroulé sur toute l’année. En filigrane et au cœur finalement, Venise. Les enfants ont travaillé sur la ville imaginée, rêvée puis ils l’ont découverte en y passant une semaine. Ils ont investi le lieu, ont vu ce qu’ils ne pouvaient imaginer. Ils ont habité la ville en transférant des chorégraphies créées à Bobigny …Ils ont aussi écrit des poèmes en présence de l’écrivain. Puis ils sont revenus, emplis de cette expérience et ont poursuivi leur travail de création. Venise vécue, Venise comme un souvenir présent dans chaque geste, mouvement, reflet….

D’un corps à l’autre, d’un mot à l’autre, d’un lieu à l’autre, il s’agit de tisser des liens, de les faire émerger, de construire des ponts qui permettent aux différents espaces de se rencontrer, de se rejoindre.

Corps de la ville, Venise à travers son architecture, sa matière, sa mémoire, sa peinture,

Corps de la langue, des mots qui se projettent sur la page, imaginent, rêvent la ville, se souviennent des corps en voyage,

Corps de la danse, corps en mouvement qui au hasard des ruelles, des places et des musiques habitent, prennent possession d’un lieu qui n’est autre que notre propre corps, que le reflet de nos désirs,

Quelles traces a-t-on laissé de ce passage ? Quelles traces a-t-on gardé au dedans de soi, de ces mots, de ces danses, de ces images, de ces sensations ?

Du dedans, de l’espace intérieur au dehors, quelles traversées ?