Les étudiants choisissent souvent la colocation étudiante pour alléger leurs frais d’hébergement car le loyer et les dépenses courantes se partagent entre les différents colocataires ou en fonction de la superficie de la  pièce occupée. Trouver la « coloc » qui correspond à ses besoins n’est pas toujours facile et il vaut mieux s’y prendre à temps.

Se loger dans une résidence étudiante

Lorsqu’on devient étudiant et que l’on ne peut plus vivre au domicile des  parents il faut souvent rechercher une solution pour se loger à moindre coût. Plusieurs options peuvent être envisagées. Bon nombre de jeunes font le choix de se loger dans une chambre de résidence étudiante gérée par le Crous ou dans une colocation étudiante privée. En s’y prenant à temps et en passant au crible les quartiers proches des centres universitaires, on peut trouver un logement à un prix raisonnable. Côté ambiance, la colocation étudiante n’est pas toujours facile et il est conseillé d’en choisir une où le cadre et l’ambiance est propice au travail. Certes ce mode de logement offre l’avantage de ne pas se retrouver seul en soirée ou pour manger mais les accords et les désaccords entre colocataires peuvent aussi faire partie du quotidien. Dans de nombreuses colocations étudiantes, les courses de nourriture sont communes, ce qui est certes un moyen économique de fonctionner mais qui peut également entrainer certains conflits entre les colocataires.

Rechercher une colocation étudiante

Dans les grandes villes universitaires de l’hexagone, bon nombre de propriétaire proposent des offres de colocation étudiante destinées aux étudiants qui recherchent un autre logement que ceux proposés par les  résidences étudiantes universitaires. Certains propriétaires sont très regardants sur le choix des personnes qui intègrent une colocation alors que d’autres laissent le libre choix aux colocataires qui occupent déjà le logement. La plupart du temps les personnes déjà présentes dans la colocation organisent une rencontre pour voir si le nouveau postulant peut être intégré au groupe. Sur le plan juridique, le nom de chaque colocataire doit figurer sur le bail de location pour que la clause de solidarité du contrat puisse être appliquée.

Les frais d’entretien sont partagés

Dans une résidence étudiante, le locataire paye un loyer modeste qui inclut les charges locatives du logement. Dans le système de la colocation étudiante, le budget global de la location est partagé entre le nombre de colocataires. Il en va de même pour les frais imprévus comme un dépannage ou une réparation sur un appareil faisant partie des biens de la location. Avant de s’engager dans une colocation, il est donc important de vérifier l’état des appareils ménagers et de veiller à intégrer une colocation partagée avec des personnes sérieuses. Pour certaines colocations étudiantes, les propriétaires des lieux peuvent inclure certains services à rendre comme par exemple du babysitting ou des cours particuliers pour des enfants. Il est alors important de définir de manière précise les conditions de l’accord pour éviter les problèmes. Le loyer d’une colocation étudiante inclut en principe tout l’ameublement et il ne reste qu’à poser ses valises.