Après le bac, des nombreux concours organisés par les grandes écoles sont ouverte au nouveau bachelier. Elles permettent aux élèves d’avoir une chance de poursuivre ses études dans des grandes écoles de haut niveau et très connues. Les épreuves sont alors, très difficiles et demandent aux élèves une certaines polyvalence pour réussir. Pour avoir une chance de s’en sortir, les élèves ont donc, besoin d’avoir une méthode ou une technique de révision bien élaboré. Dans le domaine de l’enseignement, une bonne préparation est toujours bénéfique, et permet aux élèves d’obtenir un résultat positif. Alors, comment se préparer efficacement ? Voici quelques astuces qui peuvent vous aider à bien préparer votre concours.

Savoir ce qu’on veut et établir un plan.

D’abord, il est important de savoir où on veut aller pour mieux choisir le chemin. Cela veut dire, que vous devez choisir les concours que vous voulez faire en fonction de ses débouchés professionnels. Vous devez être dans un domaine qui vous intéresse vraiment, cela ne fait qu’augmentera votre chance de réussite. Consulter toutes les concours disponibles qui vous permettent de décrocher un jour, le poste que vous voulez. Visiter le www.cap-enseignement-supérieur.fr pour voir les listes des concours disponibles.

Une fois que le concours est choisi, il est temps d’élaborer un plan. Pour cela, vous devez connaître sur le bout des doigts tout ce qui est à savoir à propos de l’épreuve, cela vous aidera à élaborer une stratégie de préparation en conséquence. De plus, cette stratégie vous aidera à concentrer vos efforts aux bons endroits, car en plus d’être inutile, il est difficile d’obtenir 18/20 sur toutes les matières, vous devez plutôt jouer sur les coefficients en récupérant un maximum de points sur les matières auxquels vous êtes douée. En ce qui concerne le temps, vous devez construire une routine, en plaçant en priori les choses importantes et les temps incompressibles (repas, sommeil, cours…), sans oublier bien sûr les temps de pause (sport, sorties, …) car vous devez toujours rester en forme et plein d’énergie jusqu’ à la fin.

Hiérarchiser les priorités de révisions.

Même si vos plans sont de jouer sur les coefficients en ramassant un maximum de points sur les matières qui vous met à l’aise, il est tout de même nécessaire voire importants de ne pas se focaliser ses révisions sur une seule matière. Et cela ne veut pas dire on plus que vous devrez aborder toutes les matières de la même manière. Alors, comment trouver l’équilibre pour bien façonner son planning de révision ? D’abord, vous devez connaître votre niveau initial dans une matière et ensuite de savoir le coefficient de cette dernière lors du concours, cela vous aidera après, de savoir sur quelles matières vous devriez mettre l’accent.

Bien gérer son planning.

Une fois que votre planning de révision est établi, prends le temps de faire un test, pour voir ce que ça donne. Le but c’est de voir si vous pouvez suivre le rythme établi dans le planning et de pouvoir aussi l’adapter à vos besoins. Quels que soient vos programmes, que c’est très serré ou pas, n’oublie jamais de vous procurer des petites marges de manœuvre pour les imprévus, ce petit temps libre vous évitera de ne jamais rogner sur les temps de sommeil.

Et en cas de coup de blues, n’hésitez pas à vous reposer, prends quelque temps pour vous détendre, aller par exemple au cinéma, faites un jogging, aérez vos cerveaux… Il est inutile de faire beaucoup trop d’efforts et de sacrifier votre bien-être, vous devez plutôt faire des pauses régulières car si vous tombez malades vous êtes obligé à vous arrêter pour plusieurs jours et perdre toutes vos chances de réussir. N’hésitez non plus à parler à des gens de confiance de votre concours et de vos inquiétudes, la communication est souvent un bon remède contre la stresser.

Une provision d’énergie et se préparer pour les oraux.

Une provision d’énergie, en quoi c’est important . Tout simplement parce que, c’est votre énergie qui va faire la différence au moment du concours. Si le jour J vous êtes fatiguée, votre cerveau ne va pas fonctionner normalement, d’où l’importance d’une provision d’énergie. Pour le faire, vous devez commencer à diminuer votre temps de révision au moins la semaine avant le jour du concours. Cela veut dire que la veille du concours ce n’est plus le moment de réviser ! En plus, vous devrez aussi augmenter votre temps de repos et de sommeil. Et, si vous sentez trop stressé ou angoissé, faite quelques minutes d’exercice juste pour détendre l’atmosphère, donc ne vous épuisez pas.

Parfois les concours disposent des épreuves orales, et c’est cela qui rend souvent les élèves stressés avants le concours. Alors, si vraiment l’oral n’est pas votre point fort, entraînez-vous plusieurs semaines avant l’épreuve. Consulter un coach où quelqu’un qui peut vous aider, des copains par exemple pour vous faire l’exercice.