Comédienne, j’interviens régulièrement dans des ateliers et options théâtre en collèges et lycées, en partenariat avec des structures culturelles comme le Théâtre de l’Agora – Scène Nationale d’Evry, la Maison des Arts de Créteil, la compagnie La Rumeur ou le Théâtre du Néon. Cet engagement auprès des jeunes publics me tient profondément à coeur, car je suis convaincue que les pratiques artistiques à l’école jouent un rôle essentiel dans l’épanouissement des adolescents, dans leur relation à l’autre et dans la construction de leur regard sur le monde. Elles les valorisent et leur permet souvent de mieux s’intégrer dans un système scolaire rigide, qui ne laisse pas toujours sa place à l’expression du singulier. Au collège Pierre Sémard de Bobigny, j’ai rencontré pour la première fois une démarche éducative où je pouvais me retrouver. Un projet pédagogique inventif et sans concessions, mais restant très rigoureux et exigeant. Les projets artistiques et les voyages faisaient partie intégrante de l’enseignement, et le changement dans le comportement et dans les résultats des élèves était remarquable. Je n’avais jamais vécu cela ailleurs. C’est la troisième année que je travaille avec Céline Baliki sur l’atelier théâtre hebdomadaire du collège, ouvert à tous les élèves volontaires et intégré dans l’emploi du temps. Nous avons également mis en place cette année un atelier particulier pour répondre aux difficultés d’élocution et de lecture. De cette rencontre déterminante avec Joseph Rossetto et Céline Baliki est venue l’envie de poursuivre avec eux la réflexion et les projets, à Bobigny et ailleurs. C’est pourquoi j’ai souhaité m’impliquer dans l’association « Chances », qui réunit des gens de différents horizons et nous permet ensemble de faire avancer cette recherche, en croisant nos regards, nos pratiques et nos expériences.